La petite histoire de Pleins Rayons

En 2015, des parents de la grande région de Brome-Missisquoi cherchent désespérément des alternatives pour leur enfant ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.  Ils considèrent que leurs enfants ne sont pas assez stimulés, n’ont pas de rôle social actif, ils s’inquiètent pour leur avenir.

« Qu’arrivera-t-il lorsque nous, les parents, ne serons plus là ? »  Les besoins se font de plus en plus criants et les parents, ainsi que les intervenants déplorent qu’à l’âge de 21 ans, il n’existe pratiquement aucun service stimulant pour un enfant devenu adulte.  L’attente pour obtenir des services spécialisés est souvent interminable.  Ceci contraint l’un des deux parents à rester à la maison pour surveiller son enfant ayant un handicap.

Michael Herman, l’un des fondateurs de Sugar Hill Sugar Bush, sensible aux besoins de la communauté, souhaite, avec sa famille, mettre sur pied un programme de réparations de bicyclettes usagées et les distribuer dans les écoles aux enfants moins fortunés. Par l’entremise d’une directrice d’école, il rencontre Stéphane Marcoux, récréologue de formation qui travaille déjà à Cowansville avec Myriam de Coussergues, éducatrice spécialisée, sur des programmes pour améliorer le rôle social actif de jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme ne trouvant pas leur place dans le système.

Toutes les composantes sont alors réunies pour faire naître Pleins Rayons.

Les jeunes adultes développent non seulement des habiletés de motricité fine, en réparant les vélos, mais acquièrent aussi des habiletés socioprofessionnelles dont ils pourront se servir plus tard.  De plus, lorsqu’ils terminent leurs travaux, ces jeunes adultes remettent les bicyclettes réparées aux enfants défavorisés des écoles de la région.  Graduellement, d’autres stations d’apprentissage s’ajoutent et les parents des jeunes prennent plaisir à s’impliquer, car ils trouvent chez Pleins Rayons, le soutien dont ils ont besoin pour que leur enfant puisse un jour être autonome. Des acteurs du milieu communautaire, scolaire, de la santé prennent part aussi au nouveau processus.  

Aujourd’hui, c’est plus d’une cinquantaine de jeunes qui, chaque semaine, développent des habiletés socioprofessionnelles qui leur permettent de se développer et de prendre confiance en eux.  Pleins Rayons reçoit le soutien de donateurs du milieu privé, des fondations et celui de la ville de Cowansville.

Merci à la famille Herman, merci à nos premiers donateurs, merci aux parents qui se sont impliqués sans relâche, merci à tous ceux qui étaient là au départ et qui n’ont jamais cessé d’y croire.  Grâce à vous Pleins Rayons poursuit sa mission et les jeunes ne cessent d’en bénéficier.

En bref

  • Décembre 2015 : Fondation
  • Novembre 2016 : Prix À Part Entière 
  • Octobre 2017 : Lauréat au Gala de l’excellence, Catégorie Organisme à but non lucratif 
  • Juillet 2018 : Obtention du statut d’organisme de bienfaisance
  • Janvier 2019 : Création du projet « intégration socioprofessionnelle » en collaboration avec le Campus Brome-Missisquoi.
  • Mars 2019 : Création du projet « intégration sociale » en collaboration avec le Campus Brome-Missisquoi.